by

posted on avril 22nd, 2019

Les véhicules électriques ont connu un essor sans précédent en 2018. Non seulement les ventes de véhicules électriques (VE) ont augmenté de 119% au Canada par rapport à 2017, mais nous avons également observé des tendances de croissance remarquables pour les VE sur la plateforme d’autopartage Turo. Tous les signes indiquent que les VE sont devenus des véhicules grand public, et leur succès fulgurant est amplifié par le phénomène de l’autopartage.

Sur Turo, 3 des 11 modèles les plus souvent réservés en 2018 étaient des véhicules entièrement électriques. Par ailleurs, l’offre et la demande pour les VE ont progressé plus rapidement que tout autre segment sur Turo. En effet, l’offre de VE a augmenté 1,6 fois plus vite que celle des véhicules hybrides ou à moteur à combustion interne en 2018, et la demande pour des VE a augmenté 1,5 fois plus vite.

Mais qu’est-ce que cela signifie?  

Grâce à l’autopartage, l’adoption des véhicules électriques s’accélère puisque les consommateurs ont plus facilement accès aux VE et que les propriétaires peuvent réduire le coût élevé associé à ce type de véhicules avec les revenus qu’ils génèrent en partageant leur voiture.

Sur le plan de la sensibilisation, les consommateurs intéressés par une transition à la voiture électrique peuvent goûter à ce mode de vie grâce à l’autopartage. En effet, il est tout simplement impossible de profiter de la même expérience de conduite, de performance, d’autonomie et de charge avec un essai routier de 15 minutes chez un concessionnaire. C’est en prenant le volant d’un véhicule électrique pendant plusieurs jours que l’on peut vraiment vivre cette expérience de façon plus holistique.

Une fois les consommateurs séduits par l’attrait des voitures électriques, ils doivent faire face à la dure réalité de leur prix, qui demeure plus élevé que celui des véhicules hybrides ou à moteur thermique. Cependant, ces prix élevés se révèlent beaucoup plus viables lorsqu’on considère la logique et l’attrait financier de l’autopartage. En effet, si vous tenez compte des économies sur le carburant et l’entretien (qui dit moins de pièces mécaniques, dit moins de réparations), ainsi que des importants crédits d’impôt, l’achat d’une voiture électrique avec l’intention de la partager ne paraît pas si inconcevable. Une fois le choc du prix passé et votre voiture verte achetée, vous commencerez à réaliser rapidement des économies – et des gains – non négligeables.

Il s’avère par ailleurs que les personnes qui ont déjà fait le grand saut et qui ont acheté un véhicule électrique ne peuvent plus faire marche arrière. Nos données quantitatives et qualitatives indiquent que les propriétaires de VE aiment aussi les conduire lorsqu’ils partent en voyage, ce qui témoigne de leur volonté d’adopter un mode de vie écologique, que ce soit à la maison ou sur la route.

Et tous ces avantages personnels et financiers ne tiennent même pas compte des bienfaits pour l’environnement. Les véhicules électriques sont peu polluants (parfois même sans émission selon la source d’électricité) et donc tout simplement meilleurs pour l’environnement.

En ce Jour de la Terre, je suis heureux de pouvoir témoigner de ces tendances électrisantes, qui nous conduisent vers un avenir plus propre et plus axé sur le partage.

Joyeux Jour de la Terre !